Voyage sur le continent

Quand j’avais environ vingt deux ans, je suis allé en vacances en Europe avec mon ami .
Nous avons commencé par prendre un vol d’étudiants de Dublin à Düsseldorf ., L’avion était très petit et il faisait beaucoup de bruit, surtout lorsque nous avons traversé un orage ., Malgré un peu d’inquiétude, nous avons apprécié le voyage et après nous avons partagé un taxi avec d’autres étudiants, nous sommes arrivés à une auberge de jeunesse .,

Le lendemain matin, la musique militaire allemande a réveillé tout le monde très tôt, et après un petit déjeuner continental, nous avons pris la route vers le sud avec de l’optimisme ., Un énorme camion est venu et nous étions sur notre chemin ., Tout était aussi facile que prévu, et nous sommes arrivés à Cologne, où nous avons découvert la cathédrale impressionnante .,

Après avoir découvert un peu de cette ville et pris quelques photos, nous sommes allés sur l’autobahn, malgré que c’était strictement interdit ., En outre, il était impossible de trouver une voiture pour nous emmener, et sur la route nationale à nouveau, un autre camionneur s’est arrêté, et nous ont emmenés à Koblenz .,

Nous recherchions l’auberge d’Ehrenbreitstein, qui se trouvait sur une colline près de la ville .,

Nous avons traversé le Rhin et trouvé un sentier vers la colline ., Un jeune homme allemand, parlant bien anglais, nous a accompagnés et nous a dit, qu’il nous montrerait le chemin jusqu’à l’auberge ., Le temps passé jusqu’au coucher du soleil, à marcher lentement vers le haut  ., Puis le jeune homme nous a dit, qu’il n’était pas sûr de la voie, et il nous a demandé de rester juste là, alors qu’il allait demander à quelqu’un ., Quand il est parti, nous avons tous deux convenu, que nous pourrions devenir les victimes d’un groupe de voleurs .,

Nous ne sont pas restés là, mais avancer dans l’obscurité sous les arbres ., Le sentier n’était plus visible et nous n’avions aucune idée de comment arriver au château ., Nous avons décidé de passer la nuit là ., Heureusement nous avions acheté la nourriture qui était maintenant si nécessaire ., Après quelques minutes nous avons entendu des voix appelants, peut-être une centaine de mètres directement ci-dessous .,

On n’a pas répondu et après cinq ou dix minutes, tout était calme ., La pente était très raide et nous avons utilisé nos ceintures, pour nous attacher aux arbres ., Maintenant, bien sur, le voyage n’était pas aussi facile que prévu ., Néanmoins, après un certain temps, nous avons trouvé le pays des rêves .,

Lorsque nous nous sommes réveillés le soleil brillait faiblement entre les arbres ., Le château était au-dessus de nous, à quelques centaines de mètres, tout calme dans le brouillard du matin, ses clients encore endormis ., Nous n’en avons plus besoin, et donc nous avons pris la voie jusqu’au pont du Rhin ., Nous étions bientôt sur la route au sud vers Heidelberg  .,  .,
et les jours effaçaient sous les arbres,
les pas des irlandais sans lit  .,
mais les traces qui restaient dans la tête,
m’accompagnaient, pour toute ma vie .,

par infrench
(d’apres  Les Feuilles Mortes)

When I was about twenty-two years, I went on vacation in Europe with my friend. We started by taking a student flight from Dublin to Dusseldorf. The plane was very small and there was a lot of noise, especially when we went through a storm. Despite some concern, we enjoyed the trip and after we shared a taxi with other students, we arrived at a youth hostel.

The next morning, the German military music woke everyone up early and after a continental breakfast, we took the road south with optimism. A huge truck came and we were on our way. Everything was easier than expected, and we arrived in Cologne, where we discovered the impressive cathedral.

After we explored some of the city and took some pictures, we went on the autobahn, although it was strictly prohibited. In addition, it was impossible to find a car to take us, and on the main road again, another truck driver stopped and took us to Koblenz.
We were looking for the Ehrenbreitstein Hostel, which was on a hill near the city.

ehrencar
The funicular has been added more recently

We crossed the Rhine and found a path to the hill. A young German man, speaking good English, accompanied us and told us that he would show us the way to the hostel. The time passed until sunset, walking slowly up. Then the young man said he was not sure of the way, and he asked us to stay right there, while he would ask someone. When he left, we both agreed that we could become victims of a group of thieves.

We did not stay there, but moved into the darkness under the trees. The trail was no longer visible and we had no idea how to get to the castle. We decided to spend the night there. Luckily we bought food that was now needed. After a few minutes we heard a voice calling, perhaps a hundred meters directly below.

We did not respond and after five or ten minutes, all was quiet. The slope was very steep and we used our belts to attach ourselves to the trees. Now, of course, the trip was not as easy as expected. However, after a while, we found dreamland.

When we woke up the sun was shining through the trees. The castle was above us, a few hundred meters away, calm in the morning fog, its clients still asleep. We had no need of it now, and so we took the road to the bridge of the Rhine. Soon we were on the road south to Heidelberg.

jh


Click here for Google Translator. Paste text in, to translate it (variable quality). However, it speaks the text with a good “French” voice.
This post has extra punctuation, some of it non-standard, to pause the speech more often.