Roland de Lassus

Roland de Lassus (ou Orlando di Lasso, Orland di Lassus, Roland de Lattre), né à Mons en 1532 et mort à Munich le 14 juin 1594, est un compositeur de l’école franco-flamande, vers la fin de la Renaissance. Il est aussi considéré comme un compositeur européen.

Biographie :
Dès son plus jeune âge, Roland de Lassus étudie la musique. Il est d’ailleurs très vite inscrit comme « enfant de chœur », c’est-à-dire comme enfant chantant dans le chœur de l’église, et donc comme élève de la maîtrise de l’église Saint-Nicolas-en-Havré, à Mons en Belgique. Il y étudiera le chant, et plus généralement la musique, jusqu’à l’âge de 12 ans. Le niveau de ces écoles était élevé : c’était en quelque sorte les ancêtres des conservatoires. Les enfants y recevaient aussi un enseignement général.

Musique et influence :
Roland de Lassus est l’un des compositeurs les plus prolifiques, polyvalents et universels de la Renaissance tardive. Il a écrit plus de 2000 œuvres dans tous les genres en latin, français, italien et allemand. Il s’agit notamment de 530 motets, 175 madrigaux italiens et villanelle, 150 chansons françaises et 90 lieder allemands. On n’a pas de traces de musique strictement instrumentale :

One of the most prolific, versatile, and universal composers of the late Renaissance, Lassus wrote over 2,000 works in all – Latin, French, Italian and German vocal genres known in his time. These include 530 motets, 175 Italian madrigals and villanellas, 150 French chansons, and 90 German lieder. No strictly instrumental music by Lassus is known to survive, or ever to have existed:

Musique sacrée :
Pendant cette période de conflits religieux, Roland de Lassus est resté catholique, sur un mode pragmatique et tolérant. Comme la plupart de ses contemporains, il publia des chansons profanes, aussi bien que des messes et Magnificat parodiques : suivant un usage fréquent à l’époque, bon nombre d’entre elles sont basées sur des compositions profanes : Plus tard, la Contre-Réforme catholique, qui, sous l’influence des Jésuites, avait atteint un sommet en Bavière à la fin du XVIe siècle, aura une influence notable sur le travail de Lassus, dans sa musique liturgique de rite romain.

Sacred music:
Lassus remained Catholic during this age of religious discord, although not dogmatically so, as may be seen from his more worldly secular songs as well as his imitation Masses and Magnificats based on secular compositions. Nevertheless, the Catholic Counter-Reformation, which under Jesuit influence was reaching a peak in Bavaria in the late sixteenth century, had a demonstrable impact on Lassus’ late work, including the liturgical music for the Roman Rite.

“Psalmus Sextus Poenitentialis “De Profundis Clamavi Ad Te Domine”
Kammerchor Josquian des Prez

Uploaded on Jan 24, 2012 : Standard YouTube License

1: Psalmi poenitentialis primus 0:00~
2: Psalmi poenitentialis tertiu 13:45~
3: Psalmi poenitentialis sextus 38:50~
4: Psalmi poenitentialis septimus 46:35~

Musique profane :
Roland de Lassus a écrit dans toutes les formes profanes de l’époque. Dans la préface de son recueil de chansons allemandes, Lassus énumère ses œuvres profanes : madrigaux italiens et chansons françaises, chansons allemandes et néerlandaises. Il est probablement le seul compositeur de la Renaissance à écrire de façon prolifique en cinq langues – le latin en plus de celles mentionnées ci-dessus – et il a écrit avec une aisance égale dans chacune d’elles. Beaucoup de ses chansons sont devenues très populaires dans toute l’Europe. Dans ces diverses chansons profanes, il se plie à la manière du pays d’origine, tout en conservant toujours son originalité.

Secular music :
Lassus wrote in all the prominent secular forms of the time. In the preface to his collection of German songs, Lassus lists his secular works: Italian madrigals and French chansons, German and Dutch songs. He is probably the only Renaissance composer to write prolifically in five languages – Latin in addition to those mentioned above – and he wrote with equal fluency in each. Many of his songs became hugely popular, circulating widely in Europe. In these various secular songs, he conforms to the manner of the country of origin while still showing his characteristic originality, wit, and terseness of statement.

Chansons françaises :
Roland de Lassus a cultivée la chanson française et il en a écrit environ 150, la plupart d’entre elles datent des années 1550. . . Elles étaient très populaires en Europe. Beaucoup ont été transcrites pour des instruments. La plupart se trouvent dans des recueils publiés dans les années 1570 et 1580 : deux par Pierre Phalèse en 1571, et deux par Adrian Le Roy et Robert Ballard en 1576 et 1584. Les styles sont variés : des compositions dignes et graves, mais aussi ludiques, grivoises, et amoureuses.
L’une des plus célèbres chansons à boire de Lassus a été utilisée par Shakespeare dans la deuxième partie d’Henry IV (Acte V, Scène III) : Un jour vis un foulon qui fouloit.

[En 1576 Roland de Lassus met en musique un poème de Joachim Du Bellay (La nuict froide et sombre), et en fait une chanson de genre profane, à quatre voix. La pièce est d’écriture polyphonique et d’un grand raffinement expressif. ]

Chansons :
Lassus wrote about 150 French chansons, most of them in the 1550s. They were enormously popular in Europe, and of all his works, they were the most widely arranged for instruments such as lute and keyboard. Most were collected in the 1570s and 1580s in three publications: one by Pierre Phalèse the Elder in 1571, and two by Le Roy and Ballard in 1576 and 1584. Stylistically, they ranged from the dignified and serious, to playful, bawdy, and amorous compositions, as well as drinking songs suited to taverns.
One of the most famous of Lassus’s drinking songs was used by Shakespeare in Henry IV, Part II. English words are fitted to Un jour vis un foulon qui fouloit(as Monsieur Mingo) and sung by the drunken Justice Silence, in Act V, Scene iii.

“Un jour vis un foulon qui foulait…”. Roland de Lassus
Ensemble Vocal Français, direction : Gilbert Martin-Bjouyer

Chaîne de ensemblevocalfrancai
Published on Mar 6, 2012 : Standard YouTube License
. . . . . . . . . . . .
Dis-moi beau printemps

Dis-moi, beau printemps,
pour qui sont ces fleurs et ces chansons,
La lune blanche dans l’étang,
Les nids blottis dans les taillis ?
De ta beauté, de tes parfums ne nous lassons .